Bienvenue sur le blogue de la municipalité

Dans cette section, vous pourrez prendre connaissance des derniers articles publiés sur le blogue de Saint-Ulric. Si vous avez une information d’utilité publique vous pouvez communiquer au courriel: saintulric@outlook.com

Bonne lecture

Nouvelle limitation de vitesse à venir sur Ulric-Tessier

Règlement n° 2017-169

Fixant la limite de vitesse dans un secteur désigné de l’avenue Ulric-Tessier

Le paragraphe 4e de l’article 626 du Code de la sécurité routière (L.R.Q., c. C-24-2) accorde à la Municipalité le pouvoir d’adopter un règlement pour fixer la vitesse minimale ou maximale des véhicules routiers dans son territoire.

Le secteur de l’avenue Ulric-Tessier présente une circulation constante, on y retrouve la présence de piétons, cyclistes, autobus scolaires, et finalement, il s’agit d’une zone scolaire.

La Municipalité juge opportun de réglementer pour réduire la vitesse des véhicules routiers dans un secteur désigné de l’avenue Ulric-Tessier dont l’entretien est sous sa responsabilité, afin d’assurer la sécurité de tous les utilitaires.

Lors de la séance ordinaire du conseil tenue le 3 avril dernier, un avis de motion a été déposé en vue de l’adoption du règlement n° 2017-169 fixant la limite de vitesse à 30 km/h dans le secteur de l’avenue Ulric-Tessier – Zone scolaire.

Le règlement sera proposé pour adoption à la séance ordinaire du conseil qui sera tenue le 1er mai 2017 à 19h30.

Une présignalisation sera installée à compter de son adoption.

Soyez vigilants.

Gros rebuts 2017

La municipalité de Saint-Ulric Informe ses citoyens qu’un service de ramassage de gros rebuts ou déchets volumineux aura lieu le lundi, 5 juin 2017 sur le territoire de Saint-Ulric.
On demande donc aux citoyens de placer leurs gros rebuts ou déchets volumineux près de la rue le plus tôt possible le matin.

Veuillez noter que les matériaux suivants ne sont pas admis :

  • Matériaux de démolition
  • Les pneus
  • Les huiles usées
  • Les contenants de vidanges réguliers

N.B. Les branches doivent être attachées en petits paquets. L’opération ramassage a été confiée à l’entreprise Bouffard Sanitaires Inc.

La collecte des gros rebuts est destinée à l’enfouissement.

 

Le service de récupération est gratuit pour les particuliers qui apportent eux-mêmes leurs matières triées. Si la matière est pêle-mêle des frais de 42 $/tonne s’appliquent.

Localisation de l’Écocentre 330, rue Yves-Bérubé, Matane

Tél. : 418 562-5023

Renseignez-vous sur les horaires d’opération.

Avant de mettre vos objets au chemin, d’autres alternatives existent!

En voici quelques unes

  1. Vous donnez ce qui est encore bon ou organisez une vente de garage (vérifiez les règlements municipaux applicables) ;
  2. La Co.Mode Verte ou d’autres récupérateurs locaux peuvent donner une deuxième vie à vos meubles,électroménagers ou matelas ;
  3. Si vous alliez porter ces articles à l’Écocentre. Cependant vous avez l’obligation de trier les matières. Le service de récupération de l’écocentre est donc gratuit pour les particuliers qui apportent eux-mêmes leurs matières triées.

l’Écocentre,
330, rue Yves-Bérubé,
Matane
Tél. : 418 562-5023

N.B. Du 20 juin au 15 août 2017, la collecte des matières résiduelles aura lieu à chaque semaine.

L’OBVNEBSL amorce sa 5e édition de Végétalisez vos berges à petit prix!

Le printemps vient d’arriver et, avec le dégel, vous pensez que votre rive aurait un grand besoin d’être reverdie? Pourquoi ne pas la revégétaliser!

Du 17 avril au 26 mai 2017, l’Organisme des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent (OBVNEBSL) offre aux riverains de son territoire, compris entre l’Isle Verte et Les Méchins, l’opportunité de se procurer à prix modique une gamme de végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines. Ces prix varient entre 2,50$ et 3,50$ selon le format et l’essence choisie. Cette année, les plantes disponibles sont l’épinette blanche, le saule discolore, le sureau du Canada, le rosier inerme, le myrique baumier, la vigne vierge et l’iris versicolore. En plus d’embellir votre propriété, ces espèces sont spécialement adaptées pour contrer l’érosion et assurer la stabilisation des berges, réguler la température de l’eau, atténuer l’effet des crues et créer des habitats fauniques!

Comment faire votre commande?
Dès aujourd’hui, il est possible de commander des plants en ligne sur le site internet de l’OBVNEBSL. La distribution sera ensuite effectuée le 2 juin 2017.

Pour informations :
Christian Hubert
Agent de projets et des communications
(418) 722-0666, poste 108
environnement@obv.nordestbsl.org

Diffusion d’un sondage pour les nouveaux arrivants

Vous êtes installés en Matanie depuis 4 ans ou moins?

Vous vous êtes installés en Matanie au cours de 4 dernières années, mais avez quitté la région?

Le Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie en collaboration avec Place aux jeunes région Matane désirent mieux connaître l’opinion et l’expérience des nouveaux arrivants installés en Matanie depuis 4 ans ou moins, dans le but d’améliorer nos services et de répondre encore plus adéquatement aux besoins des nouveaux arrivants.

Voici une occasion de nous faire part de votre expérience d’arrivée dans votre municipalité d’accueil, de votre intégration dans votre nouveau milieu et de nous parler de ce qui vous attire ici, mais aussi de ce qui pourrait être amélioré selon vous dans l’une ou l’autre de ces sphères.

Il ne devrait pas vous prendre plus de 10 minutes pour compléter le sondage et nous vous invitons à le faire avant le 28 avril 2017. Vos réponses demeureront anonymes et seront très précieuses pour nous aider à bonifier et améliorer nos services sur tout le territoire.

Pour répondre à ce sondage, cliquez ici. Vous pouvez également y accéder en allant sur www.sanamatanie.org, puis à partir de la page d’accueil, défilez jusqu’à arriver à l’article qui parle du sondage.

Nous vous remercions de votre contribution à rendre La Matanie toujours plus attrayante et accueillante!

 

 

Fanny Allaire-Poliquin, chargée de projet
Service d’accueil des nouveaux arrivants de La Matanie (SANAM)
616, av. Saint-Rédempteur, Matane (QC), G4W 1L1
Tél. : 418-562-1240, poste 2230

Caractérisation du littoral entre des villages de la MRC de La Matanie

par groupe environnemental Uni-Vert région Matane (418 562-7218)

Suite à un premier projet réalisé en 2012 visant à caractériser le littoral devant les villages de la MRC et à identifier des travaux de génie végétal – qui avait fait l’objet d’une présentation en septembre 2012 à Saint-Ulric pour Saint-Ulric et Baie-des-Sables – le groupe environnemental Uni-Vert de la région de Matane a pu tracer un portrait de littoral, cette fois-ci entre des villages de la MRC de La Matanie et identifier des travaux de génie végétal en vue de réaliser des interventions de stabilisation des berges avec des techniques de génie végétal pour restaurer des habitats côtiers où l’on retrouve notamment des zones de fraie du capelan ainsi que des aires d’oiseaux aquatiques (ACOA).

Plus particulièrement pour le territoire de Saint-Ulric, l’actuel projet a permis de caractériser tout le littoral ouest de Saint-Ulric, de Pointe Bérubé jusqu’à la limite avec la municipalité et également tout le territoire à l’est de Saint-Ulric jusqu’à la limite avec la ville de Matane.

De plus, la cartographie de ces travaux a été remise à la municipalité de Saint-Ulric et les propriétaires concernés par les travaux ont été avisés des interventions possibles à effectuer. Dès que disponible, la population de Saint-Ulric pourra consulter sur le site Internet de la Municipalité l’ensemble des cartes réalisées. Elle peut aussi le faire en consultant des copies papier disponibles au bureau de la Municipalité ainsi que sur rendez-vous à la MRC de La Matanie.

Ajoutons qu’en 2012, le secteur du village de Saint-Ulric avait été caractérisé et des cartes avaient été remises à la Municipalité.

«Ce projet se veut le complément du précédent qui avait tracé un portrait du littoral et identifié les actions à poser en génie végétal devant des municipalités du littoral. Cette fois-ci, c’est le large territoire entre les villages qui est couvert.

L’idée est à la fois de tracer un portrait de ce que l’on retrouve sur la bande littorale, et suite à cela, de pouvoir outiller les gens pour qu’ils connaissent les interventions possibles à réaliser sur leur propriété en utilisant diverses techniques de génie végétal validées par un biologiste spécialisé en génie végétal, telles l’insertion de plaçons de saules, la mise en place d’arbustes et boutures ainsi que la plantation d’élyme des sables aux endroits identifiés ou cela est requis», explique Guy Ahier, coordonnateur du projet «Autour de nos villages, le littoral, nous y tenons».

Ces travaux peuvent souvent être réalisés par les propriétaires des terrains visés et des organismes, comme le groupe environnemental Uni-Vert, pourraient également s’en occuper.

Ce projet, permettant la création de trois emplois, a été rendu possible grâce à une contribution du programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026, et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec.

24 250 $ ont ainsi été investis par ce programme dans le projet qui est aussi réalisé avec la participation de différents partenaires, notamment le conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent, le groupe Parages, le service de géomatique de la MRC de La Matanie, de même que divers bénévoles et contributeurs en équipement et matériel.